La logette pour vache laitière est un élément-clef des exploitations bovines.

Les éleveurs de vaches accordent une attention particulière au bien-être de leurs animaux pour garantir leur santé et leur productivité.

Cet article sur la logette pour vache laitière se concentre sur la définition, les spécificités techniques, les choix de matériaux et les avantages de cet équipement incontournable pour les éleveurs.

Les vaches passent la majorité de leur journée (environ 14 heures par jour), dans une logette ou sur aire paillée. Les vaches s’y couchent pendant environ 11 heures par jour.

La logette pour vache laitière est une structure d’hébergement solide, conçue spécifiquement pour offrir un espace de repos confortable à la vache. Elle se distingue par sa forme et ses dimensions adaptées à la physiologie de l’animal, favorisant ainsi son bien-être et sa santé.

Une bonne logette doit :

  • contenir la vache
  • offrir assez de place pour permettre le mouvement de l’animal au moment du lever et du coucher
  • éviter toutes blessures causées par le contact de zones sensibles du corps avec le tubulaire
  • permettre le réglage de la barre de cou et l’adapter à la taille des vaches.
GIE Elevages de Bretagne

Concevoir et installer des logettes

Quel type de logette pour vache laitière choisir ?

L’aménagement du bâtiment, les dimensions de la logette ainsi que le type de revêtement de sol ou litière influencent le temps de repos en logette.

Des facteurs liés à l’animal en tant qu’individu peuvent aussi modifier le temps de repos dans les logettes pour vache.

Une vache visite en moyenne 7 logettes différentes par jour et y reste en moyenne 2,4 heures par logette.

Les animaux boiteux réduisent les changements de logette et se couchent dans les logettes les plus proches de l’entrée de l’aire de repos.

Bat-flanc classique ou à tubes droits ?

Il existe 2 types de séparations de logettes :

  • Bat-flanc classique : généralement fixé au sol, le tubulaire permet de contenir la vache de haut en bas. La vache peut s’appuyer sur le bat-flanc.
  • Bat-flanc à tubes droits : ce système de séparation est moins contraignant pour la vache. Cependant, le risque est que la vache laitière déborde sur la logette voisine par manque d’encadrement.

Arrêtoir au sol

L’arrêtoir sert de repère d’avancement à la vache dans sa logette.

Il peut se présenter sous différentes formes : au sol en bois ou en plastique-PVC, en bois de manière incliné fixé sur la logette, ou encore un tube métallique ou une sangle textile au-dessus du sol.

L’arrêtoir doit être minimum 15 cm plus haut que le niveau du couchage (litière comprise). La sangle est une bonne solution dans les logettes dont la litière est pailleuse. Elle doit cependant être bien tendue pour éviter tout risque de blessures.

Barre de cou

La barre de cou est un repère complémentaire pour la vache, afin de l’empêcher de franchir l’arrêtoir au sol. Elle oriente la tête de la vache vers le bas pour l’inciter à se coucher.

Certains parleront de barre au garrot. Or, il est préférable de parler de barre de cou, puisqu’il s’agit bien d’un tubulaire agissant sur le cou de la vache.

Il est recommandé lors de l’installation des logettes de ne pas figer définitivement la barre de cou. Il s’agit en effet du réglage le plus important de la logette. Plusieurs semaines d’observation sur les mouvements de lever-coucher des vaches dans les logettes est important pour déterminer le réglage optimal.

Les différentes litières pour logette pour vache laitière

Il parait important d’améliorer les conditions de logement des vaches laitières qui séjournent de longues périodes en stabulation avec logettes.

Sable

Le sable est une litière choisie pour sa durabilité, sa facilité de nettoyage et son confort pour les vaches. Inerte, sans matière organique, il est intéressant au niveau sanitaire. Son pouvoir absorbant est faible. Son coût initial peut être plus élevé, mais ses avantages en termes de propreté et de santé animale en font un choix intéressant.

Cela fait une couche d’une vingtaine de centimètres de sable, qui assure un grand confort de couchage. Il y a moins de travail qu’avec de la paille car on remplit moins souvent. Mais il faut un godet spécifique

Baptiste Tuloup

éleveur dans la SCEA Tuloup, à Landujan (35), Source : WebAgri

Paille

Traditionnelle et abordable, la paille offre un matelas confortable pour les vaches. Cependant, elle nécessite un entretien régulier pour éviter les risques de moisissures et de dégradation de la qualité du lait. La paille peut être utilisée brute, broyée ou encore défibrée. Elle est idéale dans les logettes à sol béton avec ou sans revêtement (tapis, matelas).

Copeaux de bois ou sciure

Les copeaux de bois sont également utilisés comme litière pour les logettes. Ils offrent un bon confort et absorbent bien l’humidité tout en étant relativement faciles à nettoyer. Cette litière est utilisée dans les fermes dont le type de déjection est du lisier, et dans des logettes en béton avec revêtement ou en logette creuse.

Asséchants pour litière

Les litières provoquent des proliférations bactériennes, surtout quand elles sont humides et souillées par les bouses.

Il peut être utile d’apporter un asséchant pour litière 2 fois par semaine à hauteur de 200 g par animal. Cela permet de réduire les risques de mammites d’environnement.

Intérêt des tapis et des matelas

Les tapis et matelas spécialement conçus pour les logettes offrent un confort supplémentaire aux vaches. Ils réduisent les risques de lésions cutanées et de problèmes articulaires, améliorant ainsi le bien-être global des animaux.

Les vaches montrent une préférence pour les logettes équipées de matelas :

  • Le confort et la facilité d’adaptation au couchage sont facilités
  • Moins d’escarres sur les membres
  • Meilleure propreté des vaches et de la mamelle

De la sciure ou des copeaux peuvent être ajoutés pour améliorer la propreté des vaches.

logette pour vache laitière

Dimensions de logette pour vache laitière

Une logette pour vache laitière doit offrir suffisamment d’espace pour que l’animal puisse se coucher et se lever confortablement.

Les dimensions optimales des logettes varient selon le gabarit le plus grand du troupeau.

Il suffit de mesurer avec un ruban métrique souple :

  • La longueur de la diagonale de la pointe de la fesse à la pointe de l’épaule
  • La hauteur au garrot
logette gabarit

Le tableau suivant suggère les dimensions de réglage de logettes pour différents gabarits de vaches :

dimensions réglage logette vache laitière

Source : Concevoir et installer des logettes, GIE Elevages de Bretagne, 2012

Le mouvement de lever-coucher naturel de la vache nécessite de l’espace en avant de l’animal. Il faut donc éviter de positionner les logettes face à un mur. Si aucun aménagement différent n’est possible, pensez à laisser suffisamment de place à l’avant de la logette pour que la vache puisse y dégager aisément sa tête.

Prix d’une logette pour vache laitière

Plusieurs entreprises se sont spécialisées dans la fabrication et la vente de logettes pour vaches laitières.

Les coûts des logettes varient en fonction de plusieurs facteurs, notamment la taille, le matériau utilisé, les fonctionnalités supplémentaires et le fabricant. Il est recommandé de comparer différentes offres pour trouver le meilleur rapport qualité-prix.

Conclusion

La logette pour vache laitière représente un investissement crucial pour garantir le bien-être et la productivité des animaux dans les exploitations bovines.

Le choix du type de logette et de la litière appropriée dépend des besoins spécifiques de l’élevage et de la recherche d’un équilibre entre confort, santé animale et rentabilité pour les éleveurs.

Sources bibliographiques

Caractérisation des populations microbiennes des litières en vaches laitières : comparaison entre les types de logement et évolution au cours du temps, PITHON H., POLLET B., HYRONIMUS B., ROULLEAU X.  Renc. Rech. Ruminants, 2020, 25, p.145 ici

Comparaison de deux systèmes de bâtiments d’élevage bovin laitier avec logettes : aires d’exercice bétonnées raclées et aire d’exercice sur caillebotis intégral, BOSQUET.M, FLAMENT.B, LENSINK.J, Renc. Rech. Ruminants, 2012, 19, p.431 ici

Facteurs influençant le comportement de couchage des vaches laitières en logettes, BIZERAY-FILOCHE D. et al, Renc. Rech. Ruminants, 2010, 17n p.277 ici

Comparaison de différentes natures de couchage pour des vaches laitières en logettes, BONY J., BARBET M, Renc. Rech. Ruminants, 200, 7, p.82 ici

Logement et bien-être des vaches laitières en stabulation libre à logettes, CAPDEVILLE J., Renc. Rech. Ruminants, 200, 7, p.67 ici