Image par Jolan Chapin de Pixabay 

Les rations pour vache tarie sont soumises à des recommandations techniques simples.

Le but est de réussir le démarrage en lactation et d’atteindre une bonne immunité chez le veau.

Un exemple de ration pour vache tarie est exposé dans cet article.

Les objectifs d’une bonne ration pour vache tarie sont :

  • maintenir le volume du rumen
  • couvrir les besoins en gestation
  • éviter l’amaigrissement de l’animal

Dans quels buts adapter la ration pour vache tarie ?

Adapter la ration pour vache tarie a de nombreux intérêts :

  • garantir un colostrum de qualité
  • favoriser de bons résultats en reproduction
  • réussir le démarrage en lactation, tant en quantité qu’en qualité de lait
  • renforcer l’immunité de la vache et donc du veau

Quelles sont les recommandations alimentaires ?

Le conseil principal à retenir est d’apporter des fibres efficaces dans le but de soutenir le fonctionnement de la panse et ses papilles ruminales.

En parallèle, en terme de valeurs alimentaires, il est recommandé d’apporter :

  • 13 à 14 kg de matière sèche ingérée par vache et par jour, soit environ 2% du poids vif de l’animal
  • 8,5 à 9 UFL (énergie)
  • 750 à 800 g de PDI (protéines digestibles dans l’intestin)
  • 25 g de phosphore
  • 50 g de calcium
  • de l’eau claire à volonté

Privilégier les fourrages pauvres en potassium comme le foin, les pailles, ou l’ensilage de maïs.

Est-il nécessaire d’apporter des minéraux et vitamines ?

Il est conseillé d’éviter les excès en phosphore et calcium, tout en réduisant le déficit en magnésium.

Il est possible de faire l’impasse sur un complément minéral vitaminique chez le lot de vaches taries, si et seulement si le lot des vaches en préparation au vêlage est complémenté.

Le chlorure de magnésium favorise l’immunité de la mère et donc son veau, tout en soutenant le bon déroulé des contractions utérines.

Comment garantir une BACA négative ?

La Balance Alimentaire Cation Anion (BACA) mesure l’acidité ou l’alcalinité d’un aliment. Il représente la différence de la somme de cations et d’anions.

Il est prouvé que les vaches, avec un régime alimentaire dont la BACA est négative, mobilisent plus facilement le calcium dont elles ont besoin.

Les aliments à BACA négatif sont ceux à privilégier : maïs, blé et tourteau de colza.
A l’inverse, on évite : herbe et dérivés, trèfle, luzerne, betterave entière, pomme de terre, et le bicarbonate de sodium.

Le sel n’a pas d’intérêt dans les rations pour vache tarie.

Le chlorure de magnésium a une valeur BACA de -9850 meq/ kg.

L’apport de 50 à 120 g de chlorure de magnésium permet de réduire la BACA entre 0 et 50.

Pour contrôler la BACA des vaches taries, un test de pH urinaire doit exprimer un résultat entre 6 et 7.

Quelles sont les vigilances pour une ration pour vache tarie ?

Plusieurs types de ration pour vache tarie existent.

Il est nécessaire d’ajuster les apports alimentaires selon les pathologies rencontrées (métrite, fièvre de lait, diarrhées des veaux, cétose – acétonémie, déplacement de la caillette, vêlage difficile, non délivrance, mammite, défaut d’involution utérine …).

Il est alors judicieux de corriger la ration selon la récurrence des maladies rencontrées.

Un exemple de ration pour vache tarie

Les analyses, calculs et résultats tiennent compte des nouvelles normes de calcul de ration INRA 2018.

exemple ration 2
exemple de ration pour vache tarie

***

Vous souhaitez aller plus loin ?

Demandez conseil à un de nos nutritionnistes.

Faites analyser votre ration en moins de 48h !

***